Matières écoresponsables : un pas de plus vers une mode durable

matieres eco responsables bertyne 1

 

Vous n’arrivez plus à vous faire plaisir dans une boutique de vêtements. Vous pensez constamment à l’impact de la mode sur les ressources planétaires. N’ayez crainte, la slow fashion œuvre pour produire plus durable, plus résistant et plus écologique sans concession sur le style ni les couleurs. Quelles sont les matières écoresponsables qui révolutionnent l’industrie de la mode sans nuire à l’environnement et aux populations ? Bertyne vous informe sur les atouts des matières textiles écologiques et sur les dernières fibres innovantes pour un dressing minimaliste et écoresponsable.

Qu’est-ce qu’une matière écoresponsable ?

Choisir un vêtement ne consiste plus seulement à trouver un joli modèle qui s’accorde à une paire de chaussures ou qui ne nécessite pas de repassage. Pour respecter l’environnement, votre santé et consommer en ayant la conscience tranquille, sélectionnez bien la matière qui compose vos textiles.

Les différentes catégories de matières écoresponsables à privilégier

Répondant aux enjeux du Développement durable et présentant de nombreux atouts (agréable à porter, grande douceur, bonne transpirabilité, etc.), les matières écoresponsables s’organisent en différentes catégories :

  • Les matières naturelles qui peuvent être :
  • Végétales (coton bio, lin, etc.)
  • Animales (laine, tannage végétal, etc.)
  • Dites éco-innovantes (Tencel®,Ecovero®, etc.)
  • Les matières recycléesqui consomment moins de ressources pour produire de nouveaux vêtements :
  • Synthétiques. Ce sont toutes les matières non écologiques : caoutchouc, élasthanne, nylon, polyester, etc.
  • Naturelles (laine recyclée, cuir recyclé, etc.)
  • Les matières provenant d’une technique d’up-cycling. Cette technique créative offre une nouvelle jeunesse aux vêtements, peu importe leur matière, écologique ou non. Le textile est soit transformé dans son usage, soit il est customisé, mais garde sa fonction première

Les matières traditionnelles à éviter

La production des matières écoresponsables impacte moins la planète que les matières non écoresponsables lors de la fabrication d’un textile : coton non biologique, laines non certifiées, angora, soie, viscose, polyester, nylon, élasthanne, lycra, bambou, etc.

Pour rappel, produire un habit consomme de l’énergie et émet des gaz à effet de serre, quelle que soit sa matière. La composition n’est pas le seul critère de choix d’un textile éthique.

Quelles matières pour des textiles écoresponsables ?

Toutes les matières écoresponsables ne se valent pas. Découvrez les caractéristiques des plus courantes pour estimer si elles répondent ou non à vos valeurs et à vos exigences.

Les matières écoresponsables végétales : les plus écologiques

Les matières écoresponsables végétales sont issues de l’agriculture biologique et requièrent peu de transformation chimique lors de leur conception.

Le chanvre, le lin ou le coton bio seront donc à privilégier pour tous vos vêtements et votre linge de maison.

Le chanvre : premier sur le podium des matières écologiques

Le chanvre fait partie des matières les plus écologiques puisqu’il n’a besoin de presque rien pour pousser (ni engrais, ni irrigation, ni pesticide).

Très robuste, il convient parfaitement pour les vêtements de la vie quotidienne, notamment jeans et t-shirts, et ceux soumis à de fréquents lavages ou à des activités salissantes (bricolage, peinture, sport, etc.).

Sachez que le chanvre respecte les peaux les plus délicates. En fin de vie, le chanvre est biodégradable. Un sans faute !

Le lin : le made in France

Si vous consommez uniquement des productions locales, sachez que la France est le premier producteur mondial de lin.

Comme le chanvre, le lin nécessite peu d’énergie pour être transformé en tissu et il présente une grande durabilité.

Pour aller encore plus loin, le lin biologique vous garantit une véritable traçabilité de production et de traitement.

Le coton biologique : une douceur incomparable

Pour votre lingerie et votre linge de lit, vous ne pourrez pas résister au coton biologique. Il n’y a pas plus agréable et confortable.

Vous dormirez comme un bébé dans des draps en coton biologique. Les culottes de règles Bertyne vous offrent cette même douceur pour des menstruations dont vous ne vous apercevrez presque pas, même avec un flux abondant.

Liège et jute : isolation et respirabilité

D’autres matières écoresponsables composent la nouvelle génération de vêtements écologiques, comme le liège ou le jute aux remarquables propriétés isolantes et respirantes.

Les matières écoresponsables animales : les moins respectueuses du vivant malgré des normes strictes

Les plus soucieuses du bien-être animal peuvent être rassurées, même si les matières écologiques animales proviennent de peaux ou de poils d’animaux, des normes très strictes garantissent le bien-être des animaux.

Si le principe vous dérange tout de même, sachez que certains textiles écoresponsables en matières animales sont issus de l’industrie alimentaire. Dans ce cas, les animaux ne sont pas élevés pour répondre aux besoins de la mode.

Toutefois, prenez garde, car la production de certaines matières écoresponsables animales peut cacher des pratiques douteuses.

La laine : attention au mulesling !

Parmi les matières écoresponsables animales, vous trouverez donc la laine biologique et la laine d’alpaga.

Si vous achetez un vêtement en laine, privilégiez les vêtements avec le label Responsible Wool Standard et vérifiez qu’il dispose de la certification « No Mulesling ». Le mulesling est une pratique cruelle réalisée sur les moutons pour éviter la contraction de certaines maladies de la peau. Elle peut entraîner la mort de l’animal. À fuir !

Le cuir : attention au greenwashing !

Pour l’achat de cuir, privilégiez le label Naturleder ou le cuir avec tannage végétal, qui consiste à traiter le cuir avec des produits végétaux et non pas minéraux (aluminium, chrome, etc.). Vous contribuerez au respect des populations qui assurent cette phase du processus de fabrication.

Attention à l’appellation « cuir végan ». Ces cuirs n’utilisent pas de matières animales, mais leur production nécessite des traitements pétrochimiques. Les cuirs végans contiennent des plastiques dérivés du pétrole. Pas écologique du tout !

Quels sont les nouveaux matériaux innovants ?

Si vous recherchez des vêtements aux propriétés particulières, les matières éco-innovantes vont vous plaire. Elles sont issues de ressources naturelles gérées de façon écologique et nécessitent peu de traitements chimiques :

  • Le Tencel®, ou Lyocell®, provient de la pulpe du bois pour des vêtements durables et résistants. Il améliore la respirabilité des textiles et réduit les odeurs. Cette fibre pousse en grande quantité sans apports spécifiques. À titre de comparaison, elle nécessite 5 fois moins d’eau que le coton pour pousser et son rendement est 10 fois plus important
  • Le Refibra® possède les mêmes atouts que le Tencel®, mais intègre du coton refusé par l’industrie textile
  • L’Ecovero® est également appelée viscose écoresponsable. Issue du bois de forêts certifiées FSC/PEFC pour une gestion durable, cette fibre très douce et non allergène vous comblera lors de fortes chaleurs
  • Le Modal® by Lenzing existe depuis les années 50 au Japon. Fabriqué à partie de cellulose, sa production est neutre en carbone, n’utilise aucune substance toxique et se recycle à 95 %. C’est une matière très résistante et respirante idéale pour les tenues de sport, les draps et les sous-vêtements
  • Le Cordura® est une matière écoresponsable imperméable comparable au polyester qui permet la création de vêtements très légers à partir de matières recyclées
  • Le Greenfil® est fabriqué à partir de graines de ricin. La partie huileuse de la graine est utilisée pour créer la fibre de ricin. Les textiles produits sont légers à porter, sèchent rapidement et ne boulochent pas au fil des lavages
  • L’Econyl® peut remplacer le nylon. Il est fabriqué à partir de déchets plastiques récupérés dans la mer y compris les filets de pêche

À quoi faut-il faire attention au-delà du choix d’une matière écologique ?

Le choix de vêtements durables

Pour que l’impact d’un vêtement soit réduit, il doit être d’excellente qualité et résister à l’usure.

Les matières écoresponsables comme le coton bio, la laine biologique ou le lin présentent une durabilité exemplaire. Les vêtements fabriqués dans ces matières n’ont pas pour vocation de vous accompagner un été ou un hiver, mais plusieurs années.

Le choix de matières écologiques s’impose d’un point de vue sociétal puisqu’en achetant plus proche de chez vous vous contribuez à la création d’emplois dans des conditions de travail respectueuses.

L’utilisation des textiles impacte leur durabilité

Acheter une robe en lin biologique est un excellent choix. Vous apprécierez sa légèreté lors de chaudes journées d’été. Associée à de la lingerie en coton bio, vous vous sentirez fraîche même pendant vos règles.

Toutefois, si vous ne portez jamais votre nouvelle robe de peur de l’abîmer et que vous gardez votre soutien-gorge tout neuf pour une occasion particulière, vos achats n’auront servi à rien. Un objet inutile ou inutilisé pollue plus que n’importe quel autre la planète, puisqu’il a été fabriqué pour rien.

L’entretien des matières écoresponsables

Les étiquettes des vêtements n’ont pas pour seule vocation de vous gratter ou de vous obliger à la couper. Elles vous donnent des indications sur la provenance de vos habits et sur la meilleure manière de les laver.

Lisez attentivement ces renseignements, ils vous permettront de nettoyer correctement vos vêtements pour les conserver longtemps.

Prenez également la peine de mettre votre lingerie dans un filet pour textiles délicats pour la préserver, lavage après lavage.

Inutile de laver quotidiennement tous les habits portés à l’exception des sous-vêtements, excepté si vous transpirez beaucoup ou que vous vous salissez. Si vous achetez des vêtements en matières non écologiques, des microparticules de plastique se retrouvent après chaque passage dans l’eau de rinçage et finissent dans la nature.

Fabriquer des vêtements à partir de matières écoresponsables végétales, animales ou innovantes nécessite moins d’énergie et de ressources que l’utilisation de tissus traditionnels. Les fibres produites se recyclent facilement. Opter pour des vêtements en fibres recyclées ou pour l’up-cycling de sa garde-robe contribue également à réduire le poids de l’industrie de la mode. Les matières de vêtements éthiques ambitionnent d’atteindre le zéro déchet. Une prise de conscience généralisée de l’impact de la surconsommation est incontournable en complément de ces innovations technologiques pour rendre notre rapport à la mode et aux achats plus sain et soutenable.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés