Dressing Minimaliste | S’épanouir et être Belle avec Moins


Combien de vêtements ne mettez-vous jamais ? Retrouvez-vous parfois des affaires que vous aviez complètement oubliées au fond de vos placards ? Si la réponse est toujours oui, avec un sourire contrit en prime, c’est qu’il est temps pour vous de passer au dressing minimaliste. Ne craignez pas d’être mal habillée ou de porter trop souvent les mêmes tenues. Découvrez comment vous épanouir et être belle avec moins.

Une terrible évidence : impossible de porter toute sa garde-robe !

Si vous ne portez pas vos vêtements au moins une fois l’an, une grande quantité de froufrous dorment dans vos armoires et craignent fort d’être démodés avant d’en sortir.

Voici trois étapes pour comprendre comment faire un dressing minimaliste.

Établir un inventaire de ses placards

Profitez d’un changement de saison ou d’une matinée de rangement pour sortir toutes vos affaires des placards. Rien ne doit y échapper : robes, jupes, pantalons, pulls, tee-shirts, combinaisons, chaussures, chaussettes, sous-vêtements, accessoires et bijoux !

Observer les vêtements et objets en tout genre qui s'amoncellent dans votre chambre vous laisse apercevoir l’ampleur de la tâche à venir.

Maintenant vous n’avez plus le choix, vous devez ranger, mais pas avant d’avoir trié.

Trier les habits en différentes catégories

Le dressing minimaliste n’a pas pour but de vous laisser avec un choix vestimentaire fade et insuffisant, mais avec l'essentiel.

Procédez au tri des vêtements en définissant plusieurs catégories :

  • portés fréquemment. Les vêtements que vous adorez, ceux qui vous font vous sentir belle, ceux dans lesquels vous êtes bien… ;
  • rarement portés. Les habits que vous n’aimez pas trop, ceux qui sont désagréables à porter, bien que beaux, ceux réservés aux occasions spéciales comme les pulls de Noël… ;
  • jamais portés. Les tenues laides, à la mauvaise taille, trop belles pour être abimées… ;
  • ne seront jamais portés. Vous vous demandez pourquoi vous possédez ces tenues, car vous ne les avez jamais mises et ne les mettrez jamais...

À l’issue du tri, vous ne garderez que les vêtements fréquemment portés, et une partie de ceux rarement portés.

Décider du devenir de son dressing

Interdiction de jeter les vêtements que vous ne voulez plus ! Offrez-les à vos amies, à des associations, vendez-les sur des sites spécialisés en ligne ou laissez-les en dépôt-vente.

dressing minimaliste 2 bertyne

Un cruel dilemme : acheter des vêtements booste le moral

Activité favorite : le shopping vestimentaire

Consommer apporte un plaisir temporaire. Vous effectuez du shopping lors de journées conviviales entre amies, avec vos enfants ou votre mère. C’est une habitude que vous avez. C’est aussi l’occasion de se promener en ville et de passer un agréable moment.

Vous êtes parfois à l’affût des bons plans sur Internet. Vous commandez à des heures impossibles des vêtements que vous voulez soudain plus que tout.

Pour votre projet de garde-robe minimaliste, vous allez devoir trouver du plaisir dans d’autres loisirs.

Contrainte principale : le manque de place

Si acheter des vêtements n’est pas un drame en soi, le manque de place peut le devenir, surtout si vous résidez dans 10 m2 en plein cœur de Paris. Si l’un de vos arguments pour changer de logement est d’augmenter la taille de vos rangements, peut-être est-il temps de redéfinir vos priorités.

À juste titre, le dressing minimaliste vous fait gagner des mètres carrés habitables.

Dommages collatéraux : le budget vient à manquer et la surconsommation explose

Le shopping a un coût. Si en plus vous ne portez pas les vêtements que vous achetez, vous perdez sur tous les tableaux pour un plaisir d’achat de courte durée.

La surconsommation n’est pas une lubie d’écologistes. Nous dépensons trop, car la société nous y pousse. Refusez les appels des grandes enseignes et des publicitaires pour consommer plus responsable. Demandez-vous seulement ce dont vous avez besoin dans votre dressing pour vous sentir épanouie et belle.

Une solution évidente : un dressing minimaliste, mais parfait en toute occasion

Sortir du cercle vicieux de la surconsommation

Ne pensez pas que vous vous définissez par le contenu de votre armoire. La preuve, vous ne portez pas la plupart de vos tenues. Pour sortir du cercle vicieux de la consommation, réfléchissez aux activités qui vous permettent de vous épanouir autrement qu’en achetant des habits qui s'entassent dans votre penderie.

Vous pouvez investir l’argent économisé dans un bon restaurant, une sortie culturelle, dans un voyage ou gâter vos proches avec des affaires dont ils ont réellement besoin.

Acheter le nécessaire et l’indispensable

Le tri que vous avez effectué vous a permis de garder ce que l’on appelle une capsule wardrobe, c'est-à-dire un ensemble de tenues et d’accessoires indispensables : des vêtements et sous-vêtements utiles que vous aimez, des habits dans lesquels vous vous sentez bien en toute occasion, etc.

Vous manque-t-il quelque chose pour être vous-même ? La dernière tenue à la mode, la couleur tendance de la saison, un énième petit pull noir, en avez-vous vraiment besoin ?

Vous pouvez trouver des choses belles, les vitrines des magasins en regorgent, sans nécessairement les acheter.

Se faire plaisir avec un dressing parfait en toute occasion

Le tri effectué et vos affaires rangées, vous réalisez que vous n’allez plus rien acheter pendant un moment, car vous possédez le nécessaire. N’angoissez pas ! Opter pour une garde-robe capsule ne vous empêche pas de faire occasionnellement du shopping et de ressentir le plaisir de tenir un joli sac cartonné contenant vos emplettes.

Le dressing minimaliste fait appel à la modération. Réfléchissez avant de craquer sur un modèle. N’achetez pas juste après avoir essayé. Si cette petite robe continue de hanter votre esprit plusieurs jours après l’avoir vue, offrez-vous la, mais surtout, promettez-vous de la porter dès le lendemain. Si elle est trop belle, trop fragile ou immettable, c’est que vous n'en avez pas besoin.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés