Saignements entre les règles : tout ce qu’il faut savoir


Depuis quelques mois, vous constatez des spottings sur vos sous-vêtements entre vos périodes de menstruations. Généralement indolores, très peu abondants et de courtes durées, les saignements entre les règles ne doivent toutefois pas être pris à la légère. Souvent à l’origine d’un trouble hormonal qui peut facilement être résolu par une consultation avec votre gynécologue, les pertes de sang intermenstruelles peuvent aussi être liées à des problèmes de santé plus conséquents. Bertyne analyse le sujet pour vous afin de vous aider à stopper rapidement ce désagrément bien connu des femmes en âge de procréer.

Qu’est-ce qu’un saignement entre les règles ?

Comme son nom l’indique, un saignement entre les règles survient entre deux périodes de menstruations normales, c’est un saignement intermenstruel, ou saignement léger qui peut se produire de jour comme de nuit.

Les spottings

Si ces pertes de sang sont très ponctuelles, quelques gouttes découvertes sur votre lingerie, il s’agit plus spécifiquement de spottings, spot pour tache en anglais.

Bien souvent, les spottings ne provoquent aucune douleur comparable à celles du syndrome prémenstruel et sont plus foncés que les saignements menstruels. Ils ne présentent pas de périodicité claire comme les règles.

Les métrorragies

Si ces pertes restent plus faibles que des règles, mais durent plus de dix jours, tout en étant associées à des règles très abondantes et douloureuses, on les nomme métrorragies.

Elles sont plus fréquentes à l’âge de la ménopause, car la production d’hormones se dérègle.

Ces saignements souvent sans gravité doivent néanmoins vous alerter, car ils peuvent également mettre en évidence un réel problème de santé.

Comment différencier saignements normaux et anormaux ?

Même si un saignement intermenstruel est souvent bénin, sachez que des pertes de sang vaginales sont anormales :

  • Avant la puberté et l’arrivée des premières règles
  • Pendant la grossesse
  • Après la fin de la ménopause
  • Entre les règles

À noter également que les règles elles-mêmes peuvent présenter un caractère anormal en dehors des périodes de l’adolescence et de la ménopause, si :

  • Elles deviennent abondantes au point de changer de protection hygiénique toutes les heures
  • Elles durent plus d’une semaine
  • Elles surviennent à un intervalle de moins de 21 jours ou de plus de 90 jours

 

À quoi correspondent les saignements entre les règles ?

Plusieurs phénomènes peuvent entraîner des saignements entre les règles. Ils possèdent toujours une explication, souvent logique et rassurante.

Une première tache de sang pour annoncer l’arrivée des premières règles

Un spotting qui signale l’arrivée imminente des premières règles est rassurant pour de nombreuses jeunes femmes.

Découvrir une tache de sang au fond de sa culotte représente un évènement moins « perturbant » pour une adolescente que de se réveiller avec ses draps souillés ou de subir l’arrivée de ses règles en plein cours.

En tant que mère, avertissez votre fille sur ces évènements totalement normaux. Suggérez-lui de porter une culotte de règles pendant ses premières menstruations afin d’améliorer son confort au quotidien.

À l’adolescence, le corps change beaucoup et les hormones s’affolent. Le temps que tous les mécanismes se mettent en place, le cycle menstruel manque en toute logique de régularité.

Une métrorragie liée à un dérèglement hormonal

Dans la plupart des cas, des spottings ou des métrorragies apparaissent lors d’un dérèglement hormonal lié aux œstrogènes et à la progestérone. Ces deux hormones évoluent de concert pendant le cycle menstruel. Si l’une d’elles augmente ou diminue au mauvais moment, des saignements surviennent.

Un dérèglement hormonal peut lui aussi avoir différentes causes :

  • Une pilule contraceptive mal dosée
  • Une importante prise de poids qui contribue à réduire les effets des pilules faiblement dosées en œstrogènes
  • Un changement récent de contraceptif
  • Un oubli de contraceptif
  • La pose récente d’un implant contraceptif dont le progestatif stoppe l’ovulation tout en fragilisant la membrane utérine
  • Une situation stressante ou une forte fatigue
  • Etc.

 

En général, votre gynécologue vous prescrira un nouveau contraceptif et vous demandera quelques mois de patience le temps que tout rendre dans l’ordre.

Rester détendue s’impose pour qu’un cycle menstruel se passe harmonieusement. Les mécanismes en jeu sont sensibles.

Avez-vous déjà constaté que vos règles peuvent survenir avec de l’avance ou du retard lors d’un départ en vacances ? C’est typiquement le genre de petit évènement qui peut influencer votre production d’hormones !

Les pertes de sang intermenstruelles liées à des maladies

Même si le terme de maladie effraie, la plupart de celles qui occasionnent des saignements entre les règles se soignent très bien si elles sont diagnostiquées précocement :

  • Infection sexuellement transmissible ou infection génitale
  • Polype avec saignement
  • Fibrome utérin avec saignement
  • Endométrite
  • Lésion de l’utérus, provoqué par l’endométriose ou l’hyperplasie
  • Adénomyose
  • Cancer du col de l’utérus après la ménopause
  • Etc.

Le spotting comme conséquence de l’ovulation

Vous ne vous en rendez pas compte, mais lorsque l’un de vos ovaires libère un ovule chaque mois, le processus peut générer un petit saignement de type spotting.

L’explication vient de l’augmentation du taux d’œstrogène en absence de fécondation de l’ovule.

Les spottings après un rapport sexuel ou un examen gynécologique

Du sang peut apparaître après un rapport sexuel, en cas de sécheresse vaginale ou d’une trop grande fougue de votre partenaire ! Communiquez sur le sujet avec lui pour éviter ce genre de désagrément et vous épanouir dans votre vie sexuelle.

Après un contrôle gynécologique et notamment un frottis, quelques gouttes de sang peuvent s’écouler. Parlez-en avec lui lors de votre prochain rendez-vous. Il pourra peut-être procéder à un examen plus doux.

On ne peut pas considérer ces saignements comme normaux. Ils doivent rester occasionnels, car ils résultent d’agressions extérieures qui peuvent être évitées.

Les saignements pendant la grossesse

Des saignements peuvent survenir en tout début de grossesse lors de la nidation, c’est-à-dire quand le fœtus s’implante dans la paroi utérine. Cet évènement apparaît 5 à 7 jours après la fécondation. Il peut d’ailleurs parfois être pris pour des règles qui n’en sont pas.

Les spottings sont possibles aussi en fin de grossesse, quand le poids du bébé et de la poche de liquide amniotique pèse sur vos organes fragilisant votre utérus.

Quoi qu’il en soit, consultez sans attendre, car des pertes de sang pendant la grossesse peuvent également annoncer une fausse-couche, une grossesse extra-utérine (grossesse ectopique) ou encore un travail prématuré.

Seul votre gynécologue pourra vous apporter des conclusions fiables.

Quels signes analyser avant de consulter pour des pertes de sang entre les règles ?

Si vous constatez des pertes de sang intermenstruelles pendant plus de trois mois, consultez votre gynécologue qui posera un diagnostic et pourra vous aider à stopper ces saignements.

Avant de prendre rendez-vous avec votre médecin, analysez les saignements qui surviennent entre vos règles pour lui fournir de précieuses informations indispensables à son diagnostic :

  • Quelle est la date de vos dernières règles, les vraies, pas celle des derniers saignements intermenstruels ?
  • Ressentez-vous des douleurs dans le bas ventre ou dans les seins pendant vos règles et lors des saignements entre vos menstruations ?
  • Quel est l’aspect de ces pertes de sang intermenstruelles (couleur, présence de caillots, abondance, etc.) ?
  • Vous sentez-vous en forme ou fatiguée ?
  • Depuis combien de temps saignez-vous entre vos règles ?
  • Pendant combien de jours durent vos épisodes de spotting ou de métrorragie ?

Votre gynécologue réalisera un examen vaginal, et il vérifiera que vous ne souffrez pas d’une carence en fer, voire d’anémie. Il mesurera également votre tension artérielle.

Quels examens complémentaires peuvent déterminer la cause de saignements entre les règles ?

Si la modification de contraceptif résout la plupart des saignements entre les règles, votre gynécologue pourra tout de même vous prescrire des examens complémentaires :

  • Test de grossesse urinaire
  • Prise de sang incluant un test de grossesse
  • Échographie des organes reproducteurs
  • Colposcopie pour examiner le col de l’utérus
  • Hystéroscopie pour sonder l’utérus dans son intégralité
  • Cœlioscopie pour examiner l’abdomen, notamment pour diagnostiquer une possible endométriose

Ces examens visent à conforter le diagnostic de votre spécialiste et à traiter le plus rapidement possible la cause potentielle des saignements qui surviennent entre vos règles.

Quels traitements naturels existent pour mettre fin à un spotting ?

Les conseils qui suivent ne se substituent pas à un avis médical et doivent faire partie des sujets abordés avec votre gynécologue. Ce dernier sera le plus à même de vous confirmer que la phytothérapie ne présente pour vous aucune contre-indication.

La médecine par les plantes donne de bons résultats sur les saignements entre les règles, car elle permet d’harmoniser le corps et l’esprit. En réduisant votre stress, votre corps dispose de plus d’énergie pour bien gérer vos différentes fonctions vitales.

Voici quelques idées de cures de compléments alimentaires à effectuer pour rééquilibrer en douceur votre corps :

  • Vitamines A, B, C et K1
  • Minéraux tels que le fer et le magnésium, le fameux carré de chocolat noir !
  • Bioflavonoïdes, naturellement présent dans les prunes, le raisin, les cerises, les framboises, les myrtilles et tous les superfruits
  • Tisanes de racines de pissenlit, de géranium, de pervenche, etc.

Allez chez un herboriste pour obtenir une infusion de qualité ainsi que ses précieux conseils d’expert en botanique. Respectez les doses prescrites ! Généralement, deux ou trois tasses par jour suffisent.

Vous disposez maintenant de toutes les informations qui vous permettront de résoudre votre problème de saignements entre vos règles. Prenez le temps d’analyser les symptômes liés à ces pertes et prenez rendez-vous avec votre gynécologue.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés