Le retour de couche : préparer le retour à la normale

Jeune maman, votre vie et votre corps sont totalement bouleversés par la naissance de votre adorable nourrisson. Entre adaptation au nouveau rythme imposé par votre bébé et tentatives de vous reposer, vous vous demandez quand surviendra le retour de couche annonciateur d’un retour à la normale pour votre métabolisme. Bertyne vous dit tout sur l’arrivée des premières règles consécutives à un accouchement pour vous aider à vivre sereinement cette période mouvementée.

Qu’est-ce que le retour de couche ?

Les modifications du métabolisme pendant la grossesse

Pendant les neuf mois de conception de votre bébé, vos règles se sont arrêtées puisque la muqueuse utérine qui se dégrade habituellement en l’absence de fécondation a servi à accueillir l’embryon.

Après l’accouchement, votre corps est soumis à de nombreux bouleversements hormonaux, physiques et psychologiques qui conduisent notamment au retour de vos règles, autrement appelé retour de couche.

Les premières règles après l’accouchement

Le retour de couche correspond donc aux premières règles après un accouchement. Ne vous attendez pas nécessairement à retrouver immédiatement votre cycle habituel. Bébé est là et toute votre vie est bouleversée, jusqu’au fonctionnement de votre utérus !

Certaines femmes vivent un retour de couche semblable au type de menstruations qu’elles ont connu par le passé. D’autres affirment avoir des saignements plus abondants et douloureux. D’autres enfin se réjouissent que depuis la naissance de leur enfant, leurs règles durent moins longtemps et qu’elles ne souffrent plus des maux typiques des menstruations.

Tous les scénarios existent et dans la majeure partie des cas ils sont totalement normaux.

Toutefois, lors de la visite de contrôle post-partum avec votre gynécologue, vous aborderez le sujet avec lui en cas de doute.

Quand a lieu le retour des premières règles après un accouchement ?

La plupart des femmes s’inquiètent de savoir quand leurs règles vont revenir. C’est d’autant plus vrai pour les jeunes mamans qui ont toujours été régulièrement menstruées. Le post-partum représente une épreuve. Certaines mères cherchent des repères et le retour des règles en fait partie.

Le retour de couche varie d’une femme à l’autre et d’une grossesse à l’autre.

De manière générale, le retour des règles après un accouchement n’est pas automatique, car le corps doit reprendre un rythme normal.

Vous devrez ainsi attendre en général entre 4 et 8 semaines.

Toutefois, rien d’inquiétant à ce que le retour de couche tarde à arriver. Il peut prendre plusieurs mois à se manifester.

Quand se fait le retour des règles chez les mères allaitantes ?

La prolactine qui bloque le retour des règles

Le retour des règles dépend de nombreux facteurs internes propres à chaque femme et aussi de l’allaitement.

L’allaitement contribue à retarder le retour des règles puisqu’il s’inscrit dans la continuité de la grossesse. Votre corps s’implique à présent dans une nouvelle mission : produire du lait.

Ainsi, les règles ne reviennent pas tant que l’allaitement se poursuit.

Bien entendu, tôt ou tard, la période d’allaitement prendra fin et l’ovulation ne sera plus freinée :

  • Vous reprendrez le travail
  • Vous souhaiterez tout simplement arrêter d’allaiter votre enfant
  • Votre bébé ne tétera plus suffisamment, ce qui contribuera à diminuer la lactation

Des règles qui reviennent pendant l’allaitement

Le fonctionnement du corps étant complexe, il est également possible de vivre un retour de couche pendant une période d’allaitement ! Cela peut s’expliquer par un allaitement mixte qui contribue à diminuer la production des prolactines.

Les raisons sont nombreuses et multiples, mais ne doivent en aucun cas vous alarmer.


Une seule chose à garder en mémoire : l’allaitement ne fait pas office de contraceptif, même dans le cas d’un allaitement exclusif !

Les mythes sur les règles sont courants, mais restez vigilante pour éviter de vous retrouver très rapidement à nouveau enceinte… même si vous allaitez !

Comment ne pas confondre le retour de couche avec d’autres saignements ?

Vous avez sans doute compris que le retour de couche peut subvenir n’importe quand, mais attention à ne pas le confondre avec d’autres saignements, tels que les lochies et le petit retour de couche.

Les lochies

Les lochies représentent les pertes consécutives à l’accouchement. Elles surviennent après la naissance de bébé et durent quelques jours.

Ces pertes arrivent au plus tard au moment de la sortie de la maternité.

Abondantes et riches en caillots, elles sont totalement normales. Elles ne doivent pas vous alarmer, même si vous vivez une période stressante qui favorise les interrogations !

Le petit retour de couche

Lorsque les lochies ont terminé de s’écouler, vous pouvez à nouveau perdre du sang pendant quelques heures jusqu’à deux jours.

Le petit retour de couche arrive souvent deux semaines après l’accouchement et correspond aux déchets des mécanismes impliqués dans la cicatrisation de l’utérus.

Ces saignements sont parfois attribués à tort aux lochies ou au vrai retour de couche.

Quels sont les risques de tomber enceinte avant le retour de couche ?

Une ovulation qui précède toujours le retour des règles

Dans la période d’incertitude que représente le post-partum, il est tout bonnement impossible de savoir quand surviendra à nouveau une ovulation.

Pour rappel, l’ovulation a lieu environ 2 semaines avant l’arrivée des règles. Ainsi, en l’absence de contraceptif, attendre le retour de couche tout en ayant des rapports sexuels non protégés expose à un fort risque de tomber enceinte.

Normalement, ce sujet sera abordé à la maternité avec votre gynécologue ou votre sage-femme. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à provoquer la discussion.

Une méthode de contraception à choisir

Avoir des rapports sexuels après un accouchement ne représente souvent pas une priorité. Les douleurs consécutives à une naissance par voie basse ou par césarienne, ainsi que la fatigue occasionnée par des premières nuits courtes font que la plupart des mamans préfèrent se reposer quand elles disposent de quelques minutes pour elle.

Si vous avez la chance d’être en pleine forme, vous devrez prévoir une contraception en rapport avec votre situation :

  • En cas d’allaitement, seule une pilule microprogestative sans œstrogène peut être prise
  • En absence d’allaitement, votre pilule habituelle ou un implant peut être repris deux semaines après l’accouchement
  • Le stérilet ne peut pas être posé avant le retour de couche. Il nécessite donc de choisir un autre moyen de contraception pour les semaines le précédant
  • Le plus simple pendant cette période post-partum consiste à recourir à un moyen de contraception masculin : le préservatif. Il vous protège tout en vous laissant réfléchir au contraceptif qui vous conviendra le mieux par la suite

Quand faut-il s’inquiéter si les règles ne reviennent pas ?

Vous n’avez pas allaité ou vous avez arrêté depuis plusieurs mois, mais vos règles ne reviennent pas. Votre gynécologue vous conseillera de réaliser un test de grossesse.

Comme nous l’avons vu, une ovulation peut survenir avant le retour de couche et le risque de fécondation existe bel et bien.

Si aucune grossesse n’est avérée, vous n’avez pas à vous inquiéter. Vos règles devraient réapparaître de façon normale tôt ou tard. Plus vous serez détendue, plus vous contribuerez au bon fonctionnement de votre corps.

Dans de très rares cas, si vous avez vécu un accouchement hémorragique, votre gynécologue pourra vérifier que vous ne souffrez pas du syndrome de Sheehan.

En phase de post-partum, une nécrose de l’hypophyse peut entraîner une insuffisance hypophysaire dont la principale conséquence consiste en un effondrement des taux d’hormones. Nous le redisons, c’est très rare !

Comment se préparer sereinement au retour des règles ?

Aucune vérité n’existe sur la manière dont se passera votre retour de couche, toutefois ce sont généralement des règles plus douloureuses, plus longues et plus abondantes.

Auprès de votre bébé 24 h/24 depuis sa naissance, la fatigue commence à s’accumuler, d’autant plus si vous allaitez et que vos nuits sont souvent écourtées.

Le retour de couche peut survenir à un moment où vous n’en aviez pas vraiment besoin ! Pour vivre sereinement cette nouvelle étape du retour à la normale de votre corps, prenez soin de vous :

  • Confiez votre bébé aux bons soins du papa, d’une mamie ou d’un proche quelques heures par jour pour vous reposer correctement
  • Évitez de porter des tampons ou des cups qui agressent votre vagin en pleine récupération et peuvent favoriser le développement d’infections surtout en cas d’épisiotomie
  • Accordez-vous des moments de détente pour vous adonner à une activité douce qui vous relaxe ou vous dynamise
  • Portez des vêtements amples, confortables, mais dans lesquels vous vous sentez belle et bien
  • Optez pour des culottes de règles dès le début de votre retour de couche pour bénéficier de leur fort pouvoir absorbant et garder l’esprit libre
  • Privilégiez quoi qu’il en soit les protections hygiéniques durables qui sont plus respectueuses de l’environnement et de votre santé

Vous savez maintenant tout des règles et des saignements qui suivent un accouchement. Le retour de couche est souvent attendu comme le signe d’un retour à la normale de toutes les fonctions du corps. Bertyne vous accompagne pour vivre sereinement la naissance de votre enfant et ces quelques semaines inoubliables, même si émotionnellement éprouvantes, que représente l’arrivée d’un bébé dans la famille. Prenez soin de vous !

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés