Les règles pendant la nuit : tout ce qu’il faut savoir

Vous êtes épuisée. Vos menstruations vous font souffrir en journée et vous redoutez l’arrivée du soir. Avoir vos règles pendant la nuit vous empêche de dormir. Crampes, douleurs, peur d’une fuite et envie fréquente d’uriner vous maintiennent éveillée jusque tard dans la nuit. Le résultat est sans appel : le lendemain vous êtes fatiguée, irritable et absolument pas prête pour une nouvelle journée de règles. Bertyne fait le point avec vous sur le sujet des menstruations nocturnes et vous donne quelques conseils pour dormir comme un bébé, ou presque.

Quelles différences observer entre la nuit et le jour pendant les menstruations ?

Différence biologique ?

Biologiquement, il n’y a aucune différence dans l’écoulement des règles entre la nuit et le jour. Les menstruations correspondent à une dégradation de la membrane utérine dont les déchets, principalement du sang, s’évacuent petit à petit pendant les règles. De jour comme de nuit, la chute des progestérones et des œstrogènes est responsable des écoulements sanguins.

Différence physique ?

La différence entre la nuit et le jour pendant les règles relèvent d’un problème physique. Généralement, la nuit vous êtes allongée la plupart du temps. Le sang ne peut donc pas s’écouler facilement par gravité et il s’accumule au niveau du vagin avant de sortir par trop-plein. C’est ce qui peut provoquer des fuites, car un saignement brusque peut ne pas être absorbé par votre protection hygiénique.

Se lever doucement au réveil pendant ses règles et aller immédiatement aux toilettes sont de bons réflexes à acquérir. Une quantité importante de sang peut s’écouler dans un bref délai. C’est totalement normal.

Problèmes de sommeil ?

Vous dormez peut-être moins bien pendant vos règles à cause de douleurs ou parce que votre protection hygiénique vous dérange, notamment si vous êtes habituée à dormir sans sous-vêtements.

La nuit, vous contrôlez encore moins votre corps que le jour. Les adeptes du flux instinctif libre assurent toutefois pouvoir retenir leur sang même la nuit. Les chanceuses !

En journée, si vous sentez que vous perdez du sang, vous pouvez foncer aux toilettes. La nuit, vous êtes en effet plus vulnérable, car vous dormez et n’avez plus aucune emprise sur votre corps.

Et si vous décidiez de vous faire confiance et de dédramatiser cette situation toute naturelle ? Voici quelques explications qui devraient vous apaiser.

Pourquoi est-ce que les règles empêchent parfois de dormir ?

Une étude américaine réalisée en 2020 par la National Sleep Foundation met en évidence que près d’un quart des femmes reconnaissent avoir un sommeil agité environ une semaine avant leurs règles. Ce chiffre passe à 30 % pendant les règles à proprement parler.

Plusieurs explications existent quant à la difficulté de s’endormir pendant les règles :

  • Pour être rapide, l’endormissement nécessite une baisse de la température corporelle. Malheureusement, pendant les règles, votre corps est souvent plus chaud qu’à l’ordinaire. Vous pouvez compenser cette hausse interne en diminuant la température de votre chambre d’un ou deux degrés ou découvrez-vous et oubliez votre grosse couette douillette pendant quelques nuits
  • Pendant les règles, vous ressentez peut-être des douleurs au ventre, des maux de tête ou vous souffrez de crampes et de problèmes digestifs. Difficile de s’endormir dans de telles conditions. Votre meilleur allié reste le paracétamol et de tenter de vous relaxer
  • Vous avez davantage envie d’uriner pendant vos règles. Psychologique ou bien réel, le besoin d’aller aux toilettes peut vous garder éveillée. Vous éliminez aussi l’eau accumulée avant vos règles par rétention. L’envie d’uriner vous réveille en pleine nuit et vous empêche de vous rendormir
  • Vous dormez habituellement nue ou en tenue légère et devoir porter une culotte pendant plusieurs nuits vous gêne pour dormir
  • Vous évitez peut-être certaines positions qui favoriseraient les fuites et à force de chercher comment vous installer pour bien dormir, les heures passent…
  • Vous manquez de progestérone pendant vos règles. Cette hormone a des vertus soporifiques légères dont vous ne bénéficiez plus

Pour toutes ces raisons et aussi peut-être parce que vous vous conditionnez à mal dormir pendant vos règles, votre sommeil est agité pendant vos menstruations.

La relaxation peut vous aider à vous détendre et à supporter vos règles pendant la nuit. Évitez de consommer des excitants les soirs où vous avez vos règles et privilégiez les activités qui vous font du bien. Une séance douce de sport pendant les règles vous permettra de dépenser de l’énergie tout en vous apaisant.

Écoutez de la musique, adonnez-vous à une activité agréable, regardez un film et vous trouverez sans doute plus facilement le sommeil.

En dernier recours ou en première solution (!), pourquoi ne pas essayer le sexe pendant les règles ? Cette nouvelle expérience devrait vous faire tomber rapidement dans les bras de Morphée ou du moins vous relaxer durablement.

Quelles positions choisir pour bien dormir pendant les règles ?

La meilleure position est celle dans laquelle vous vous sentez habituellement bien, mais la position fœtale reste la plus indiquée pour vous endormir pendant vos règles.

C’est également la position conseillée pour réduire les douleurs et celle que vous adoptez peut-être naturellement quand vous avez besoin de vous sentir en sécurité. Elle ne porte pas ce nom par hasard !

Dormir sur le côté, le gauche ou le droit comme vous préférez, permet de réduire la pression qui pèse à la fois sur les abdominaux et sur le dos. Vous veillerez à surélever légèrement votre tête avec un oreiller, mais pas trop non plus au risque d’avoir mal à la nuque.

Cette position a également tendance à réduire les risques de fuites pendant votre sommeil.

Évidemment, ce qui compte est de réussir à vous endormir. Si au cours de la nuit pendant vos règles vous vous sentez bien et que vous vous réveillez le lendemain en étoile sur le dos, ce n’est pas grave ! Bien au contraire !

Quelle protection hygiénique pendant les règles pour la nuit ?

Face aux flux des menstruations de la nuit, nous sommes à nouveau toutes différentes. Certaines femmes utilisent une protection hygiénique tout en sachant qu’elle sera quasiment intacte au réveil, tandis que d’autres espèrent secrètement qu’elles ne tacheront pas encore une fois leurs draps.

Choisissez une protection hygiénique de nuit adaptée à votre flux et avec laquelle vous vous sentez bien. Zoom sur les options et sur les solutions à bannir.

Les tampons et les coupes menstruelles

Commençons par les solutions qui n’en sont pas : les tampons et les coupes menstruelles. Pourquoi ? Tout simplement, car ces dispositifs, même s’ils retiennent les flux les plus abondants ne peuvent être portés plus de quatre à six heures. À moins de mettre un réveil, elles sont donc à proscrire. Et qui voudrait se lever en pleine nuit pour vider une cup ou changer un tampon après avoir mis un certain temps à s’endormir ?

Le pire cauchemar de certaines femmes consiste à se réveiller et à découvrir des sous-vêtements ou des draps tachés. C’est d’autant plus vrai pour celles qui partagent leur lit avec l’être aimé ou si leurs enfants viennent les rejoindre le matin dans leur chambre.

Ce souci est bien légitime, mais d’autres solutions existent qui ne risquent pas de provoquer un syndrome du choc toxique, comme c’est le cas avec des tampons ou des coupes menstruelles portées trop longtemps.

Les serviettes hygiéniques classiques ou écologiques

Aucun problème pour utiliser des serviettes hygiéniques classiques ou écologiques pendant la nuit. Vous ne courrez aucun risque, car le flux sanguin peut librement s’échapper de votre vagin.

Vous trouverez dans le commerce des serviettes hygiéniques adaptées aux flux abondants, ainsi que des serviettes spéciales nuit qui sont plus épaisses. Les modèles avec ailettes permettent notamment de protéger votre lingerie.

Les protections hygiéniques écologiques présentent l’avantage de ne pas créer de déchets et de se composer de matériaux écologiques qui ne nuisent ni à la planète ni à votre santé. En outre, elles offrent une grande douceur qui sera appréciée pendant cette période où vous peinez peut-être à trouver le sommeil et une position confortable.

Les culottes de règles

Les culottes de règles combinent les avantages des tampons et des serviettes hygiéniques :

Les culottes menstruelles présentent d’autres avantages :

  • En coton bio, elles sont d’une douceur incomparable. Pour vous sentir bien, c’est idéal, surtout si vous n’aimez pas porter de sous-vêtements pendant la nuit
  • Vous n’avez pas à craindre que votre protection hygiénique bouge si vous avez tendance à beaucoup remuer la nuit. La culotte de règle épouse vos formes à la perfection
  • Si vous partagez votre lit avec quelqu’un, il ne remarquera pas que vous portez une protection hygiénique, même si vous vous retrouvez dans des positions improbables. Cet atout vaut aussi pour celles dont les enfants débarquent dans le lit conjugal au petit matin

Vous sentez-vous un peu rassurée ? Pensez-vous réussir à mieux vous endormir ce soir en tentant d’appliquer ces quelques conseils ? L’aspect psychologique compte beaucoup pour supporter les règles pendant la nuit. Plus vous serez détendue, mieux vous vous reposerez ! Pensez à autre chose, détendez-vous et au lit avec une protection adaptée !

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés